Communaute de communes de Hasparren

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Bienvenue Saint-Esteben
Saint-Esteben

Saint-Esteben

Envoyer Imprimer PDF

Situation du village de Saint-Esteben:

Saint-Esteben fait partie de la province basque de la Basse Navarre.

Saint-Esteben

Saint-Esteben

Saint-Esteben

 Géographie

St Esteben / Donoztiri fait partie de la vallée de l’Arbéroue du nom de la rivière qui la traverse. Elle prend sa source à Hélette, longe le flanc ouest du massif Eltzarruze-Lerdatze-Latxapuru, poursuit sur St Martin d’Arberoue où elle traverse de part en part la colline du Gaztelu où se trouvent les grottes d’Isturits, Otsozelaia et Erberua, ressort à Isturits, continue sur Ayherre, La Bastide Clairence, Oregue pour se mêler ensuite au Lihoury (en provenance d’Iholdy) à Bardos, rejoindre la Bidouze à Bidache puis l’Adour à Guiche.

Si l’Arberoue est le principal cours d’eau de St Esteben, Garraldako Erreka  draine quant à lui la partie ouest de la commune pour rejoindre ensuite l’Aran (surnommée La Joyeuse) en provenance du Baigura (Helette).

La superficie de la commune est de 1371 hectares. 
Son point culminant est le mont Garralda (465 m), son point le plus bas est à 118 m.

 

 Démographie

La population en 2015 s’établit à environ 460 habitants. Elle a culminé à 795 en 1846 pour descendre jusqu’à 359 en 1999.

Comme de nombreuses communes du Pays Basque intérieur, une forte émigration a saigné sa population notamment au 19ème siècle vers l’Amérique du Sud. Ce sujet est fort bien exposé sur le site de l’Institut Culturel Basque (http://www.eke.eus/fr/culture-basque/pays-basque/diaspora-basque-la-huitieme-province/les-registres-de-guillaume-apheca-agent-demigration/herria/saint-esteben).

Les habitants de Saint Esteben sont les Donoztiritar.

 

 Histoire

Aux confins des communes d’Isturits, St Martin d’Arberoue et St Esteben se trouvent les célèbres grottes préhistoriques d’Isturits, Otsozelaia et Erberua. Elles abritent en leur sein de nombreux et inestimables vestiges préhistoriques (peintures, gravures, ossements et silex taillés en grandes quantités ainsi que certains objets extrêmement rares tels ces flutes en os de vautour de plus de 20000 ans…) qui ont permis aux scientifiques de prouver que la présence humaine en Arberoue remonte à plus de 80000 ans (Homme de Neandertal).

D’autres vestiges ont également été découvert à St Esteben attestant que la vallée de l’Arberoue était un site fréquenté durant la Préhistoire : la grotte sépulcrale de Betatua (crane humain, condamnée pour sa protection), à proximité sur le site de Habia des silex taillés ainsi que des ossements humains (présence de pierres levées, probablement dolmen, avant le défrichage de ces landes au milieu du 20ème siècle). A noter qu’à quelques centaines de mètres, sur la commune d’Iholdy, se trouve une autre petite grotte  sépulcrale : Unikote.

D’autres vestiges de l’Antiquité sont également présents, comme sur l’ensemble du Pays Basque : les enceintes dites Protohistoriques. Ce sont des sommets de collines qui ont été aménagé pour servir de lieu de défense et de refuge pour la population locale lors des différentes invasions de la période romaine, préromaine et post-romaine. Ces sites ont été décris et inventoriés par le Général F. GAUDEL ( http://www.euskomedia.org/PDFAnlt/zainak/01/01017032.pdf ).

A l’ouest, en limite avec les communes d’Isturits et Ayherre, se trouve le site d’Abarratia et au sud, en limite avec la commune d’Armendarits, le site de Lerdatze. Ces sites anciens constituent un patrimoine important du Pays Basque et ils ont été assez peu étudiés au Pays Basque Nord. Outre l’inventaire de GAUDEL, Jakes CASAUBON y a consacré quelques recherches (« Gure Bazterrak » émission en basque sur Euskal Irratiak : http://euskalirratiak.eus/gure-bazterrak-gotorlekuak.html#addcomments) et publications (http://www.aranzadi-zientziak.org/fileadmin/docs/Munibe/2002125139AA.pdf). Il y démontre que le mot basque ancien « iri » signifie non pas « ville » comme on le traduit communément mais bien « lieu de défense, place forte ». Il en va de même pour le patronyme « iru» qui n’a pas le sens de « hiru » (trois) mais qui est également en lien avec ces sites anciens.  Ainsi peut on trouver un sens nouveau à Donoztiri (Don Estebe iri) ou à la maison Iruitea (déformation d’Irurita) proche du site d’Abarratia.  

 

 Les élus de Saint Esteben :

 

 Nom prénom  Fonction
  LARRANDA Régine  M
  DUHALDE Jean-Michel  A1
  HARISTOY Jean-Marie  A2
  DAMESTOY Jean-Pierre  A3
  DURRUTY Jean-Michel  C
  BISCAY Nicolas  C
  DUHART Mathias  C
  PETRISSANS Marie-Luce  C
  GARAT Jean-Lucien  C
  BIDEGARAY Marie-Sylvie  C
  LESIEUR David  C

 

 Les délégations des élus de Saint Esteben :

Communauté de Communes Hazparneko Lurraldea : Régine LARRANDA, Jean Michel DUHALDE.
Syndicat Mixte de collecte d’ordures Garbiki : Jean Marie HARISTOY, Jean Luc GARAT.
S.I.A.E.P. de l’Arberoue (adduction d’eau) : Nicolas BISCAY, Jean Michel DUHALDE.
Syndicat d’assainissement Adour Ursuya : Jean Pierre DAMESTOY, Jean Marie HARISTOY.
Syndicat Intercommunal de Soutien à la Culture Basque : Mathias DUHART, Mailux PETRISSANS.
Syndicat Départemental d’Electrification : David LESIEUR, Jean Pierre DAMESTOY.
SIVU Ikas Bide : Sylvie BIDEGARAY, Jean Michel DURRUTY, Régine LARRANDA.

 

 L'enfance et la jeunesse à St Esteben :

Cliquer pour télécharger le document PDF

 

 Location de la salle communale Beti Xutik :

Demande de location de la salle

Règlement intérieur

 

 Cours de Zumba

Télécharger la plaquette

 



haut de module

Carte

titrecarte

bas de module

Saint-Esteben

Superficie : 1371 ha
Habitants : 451 hab
Les habitants : Donostiritar

Maire : Régine LARRANDA

Mairie :
64640 Saint Esteben

Tél. 05 59 29 42 31
Fax 05 59 29 42 31

Email :
comstesteben@wanadoo.fr

Horaires :
Lundi et mercredi : 8h-12h30 et 13h30-17h

Jeudi : 8h-12h.

 

bas de module vert